Gemayel: A tous ceux qui font de la surenchère confessionnelle, nous vous disons : ça suffit !

Gemayel: A tous ceux qui font de la surenchère confessionnelle, nous vous disons : ça suffit !

Le bureau politique des Kataëb a tenu ce mardi 13 Avril sa réunion hebdomadaire au Musée de l'Indépendance à Haret Sakhr (Jounieh), à l'occasion de la journée des "martyrs" du parti, qui coïncide avec la commémoration du 46ème anniversaire du début de la guerre civile libanaise.

Dans un discours prononcé à l’issue de la réunion, Gemayel a déclaré : « D’ici, de Jounieh, du Musée de l’Indépendance, devant vos noms gravés dans nos cœurs, nous saluons la mémoire des martyrs, sans lesquels nous ne serions pas ici aujourd'hui. » Gemayel a rendu hommage à ceux qui avaient quitté maisons, familles, écoles et universités, non parce qu’ils étaient passionnés par la guerre ou la mort, mais par amour pour leur patrie le Liban qu’ils voulaient défendre. 

« Vous êtes tombés en martyrs de l'identité, de la souveraineté et de l'indépendance du Liban » a souligné Samy Gemayel. Il a ajouté : « Il est vrai que vous avez combattu dans les rangs des Kataëb, mais vous êtes tombés en martyrs pour le Liban. Tout le Liban! ». Selon Gemayel, la mort des combattants en martyrs nous impose des devoirs : défendre l'identité du Liban, sa justice, punir les corrompus et faire face aux tentatives d'appauvrissement de tout un peuple. De plus, il est de notre devoir d’unir et de resserrer les rangs de tous les Libanais en faveur du changement.

Gemayel a par ailleurs mis en garde ceux qui brandissent la menace de la guerre civile, et qui prennent le Liban en otage sous la menace des armes, et des discours confessionnels, leur disant : «Ça suffit ! ».

Le chef du parti Kataëb a estimé que seul un État fort et souverain était la garantie d'un non-retour à la tragédie de la guerre et quiconque ignore l’histoire, vit dans le passé, et refuse d’en tirer les leçons a tort. Gemayel a poursuivi : « Nous nous opposons aux corrompus et aux hypocrites et défendons la souveraineté du Liban. Vos seuls camarades sont ceux qui sont réconciliés avec leur histoire et n’ont pas accepté de trahir votre confiance et nous œuvrons à l’édification d’un État de droit, souverain, neutre et décentralisé. ».

« Mes camarades, vous êtes tombés en martyrs pour que nous puissions vivre en paix et non dans un Liban en proie à la violence et aux guerres ; tendons la main à ceux qui nous ressemblent pour édifier un pays où régnerait la paix. » a exhorté Gemayel. Il a appelé à la formation d’un gouvernement constitué de personnalités compétentes afin de construire un Liban libre et en paix qui protègerait la dignité de ses citoyens : un havre de culture et de paix, où les Libanais aimeraient vivre sans être contraints à l’exil.

Le chef des Kataëb a assuré que son parti servirait toujours le Liban et ses 10 452 km2, loin des intérêts personnels et partisans. Gemayel a enfin affirmé que le parti Kataëb resterait fidèle à sa cause, proposant une nouvelle approche politique, où la vérité règnerait en maitre, en vue de libérer le pays qui croule sous le joug de l’alliance des mafias et des milices.

Source: Kataeb.org