Communiqué du bureau politique du Parti Kataëb - 14/12/2021

Communiqué du bureau politique du Parti Kataëb - 14/12/2021

Le bureau politique des Kataëb a tenu sa réunion hebdomadaire présidée par le chef du parti, Samy Gemayel. Dans un communiqué, les participants ont dénoncé les mesures économiques prises par la classe dirigeante, les qualifiant de populistes.

« La classe dirigeante continue de manipuler à son gré la vie des Libanais et leurs moyens de subsistance en prenant des décisions populistes, notamment en ce qui concerne la monnaie nationale. Les tergiversations concernant l’audit pénal s’inscrivent dans le contexte des pratiques de ladite classe qui cherche à échapper à ses responsabilités », note le communiqué.

Selon le bureau politique, « le départ de la classe politico-financière et sa responsabilisation sont devenus une nécessité inévitable pour sauver le peuple libanais d'un crime atroce commis contre lui au quotidien, faisant fi des lois. »

« Nous mettons en garde contre les arguments visant à annuler les élections, que ce soit en évoquant un manque de fonds pour organiser le vote de la diaspora ou en brandissant la menace de futurs troubles. Chaque citoyen doit élever sa voix contre toute tentative visant à confisquer ses droits démocratiques, et nous appelons la communauté internationale à maintenir sa position en faveur de la tenue des élections sous supervision internationale », poursuit le communiqué.

Le bureau politique des Kataëb a par ailleurs estimé « qu’il n’est plus permis de tolérer » la présence d’armes illégales sur le territoire libanais. « Il est temps de collecter les armes à l'intérieur et à l'extérieur des camps palestiniens et de les livrer à l’armée et aux forces de sécurité. »

« La convocation de l’ancien député Farès Souaid à comparaitre devant la justice pour incitation à la discorde confessionnelle, est une tentative d'intimider tous ceux qui élèvent la voix face à l'hégémonie des armes, et ceci ne leurrera plus les Libanais libres », note le communiqué.

Le bureau politique des Kataëb a enfin dénoncé « les politiques visant à museler les militants pro-changement simplement parce qu'ils expriment leur opinion », soulignant que ces tentatives n'ont jamais réussi et ne parviendront pas à empêcher les Libanais d'exercer leurs droits.

Source: Kataeb.org